Pour ne pas rester coincés dans Tokyo, on profite de quelques jours pour visiter sa périphérie. 

Direction Chiba et sa péninsule ! Et comme à notre habitude sur les péninsules, la pluie s’invite et nous gâche le paysage et la baignade.

Nous avons commencé par longer la baie de Tokyo. Le problème est que les campings gratuits ne sont pas légion dans cette préfecture. Nous avons donc dû faire le tour assez rapidement. Le mauvais temps nous a aidé à tenir les délais. 

Ici, les paysages sont un peu moins impressionnants que ceux de la péninsule d’Izu mais nous apprécions quand même le paysage, qui serait mieux avec du soleil.

Nous avons pu, entre deux averses et assez tôt le matin, profiter d’une baignade sur l’une des plus longues plages du Japon. Vagues et sable fin, nous nous sommes amusés comme des petits fous.

Lorsque le soleil est apparu, ainsi que le monde, nous sommes partis direction la douche… payante. 

En plus, problème dans les douches des filles, Claire a payé mais l’eau n’est jamais venue. Timide et énervée, c’est Vincent qui a dû plaider sa cause auprès des propriétaires. Après une douche de 3 min (pour 100 yen), nous avons continué notre chemin bien heureux d’avoir pu enfin nous baigner. 

Un passage rapide par le cap Inubo et la ville de Choshi avant de continuer notre route.

La péninsule étant relativement petite, nous avons fini notre séjour proche du lac Kasumigaura, avec un soleil de plomb soulignant la “bleuté” du lieu.

La boucle fut bouclée par notre retour à Tokyo.